** De ces lectures… **

L’envie furieuse de revenir ici… Après tout, rien n’a changé, les meubles sont toujours là, et je me sens toujours chez moi, alors j’espère que vous aussi !

Et puis surtout, je ne reviens pas les mains vides en ce week-end de Pâques : un coup de cœur livresque qu’Olivier Bourdeaut a décidé d’appeler En attendant Bojangles. Et quel beau titre !

Un petit bijou, à lire, à relire, à dévorer, qui a parfaitement sa place dans ma bibliothèque, et qui mérite qu’on en parle ! Je ne sais par où commencer tellement cette lecture m’a passionné. La passion; c’est peut-être le terme le plus approprié pour qualifier ce roman.

Le synopsis :

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

Mon avis :

Roman hyper attendrissant, parfois très drôle – oui, on rit, on s’amuse beaucoup des tournures de phrases du petit garçon, non moins poétiques -, parfois extrêmement émouvant. Pas vraiment l’envie de vous en dévoiler plus… Je trouve le synopsis déjà très juste, et ne veux pas vous gâcher la surprise.

A lire de toute urgence ! Ne serait-ce que pour admirer de plus prêt cette très belle couverture qui me rappelle les œuvres de Roy Lichtenstein, ne serait-ce que pour Nina Simone et son sublime Mr. Bojangles à écouter en boucle pour accompagner votre lecture !

A lire, pour la passion, la poésie, l’amour fou, la fête perpétuelle, le vent de liberté qui émanent de ce livre.

Rien que je n’aime pas. Une lecture pour tous les amoureux de la vie et des belles choses. Vous ne le regretterez tellement pas…

L’Irrationnelle, irrationnellement de retour !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s