** Toc Toc Toc si tu es là… Entre donc ! **

L’Irrationnelle, victime du temps qui file, a bien envie de revenir parmi vous, STOP.

L’Irrationnelle, comme a son habitude regorge d’idées, et a plein de choses à vous raconter. STOP.

L’Irrationnelle revient très bientôt avec LA recette anti coup de blues. STOP.

L’Irrationnelle vous parlera de son statut de secrétaire territoriale de l’Association Vaincre La Mucoviscidose. STOP.

L’Irrationnelle vous parlera lecture. STOP. L’Irrationnelle vous parlera de Kerouac, de la Beat Generation, de Sur la route et de la route 66. STOP.

L’Irrationnelle revient d’un grand voyage dans l’Ouest Américain. STOP. L’Irrationnelle revient avec de jolies photos à vous faire partager. STOP. L’Irrationnelle voudrait vous emmener dans son Road Trip. STOP.

L’Irrationnelle se confectionnera un carnet de voyage et vous fera découvrir Las Vegas, Grand Canyon, Joshua Tree, Los Angeles. STOP.

L’Irrationnelle prépare un repas américain pour le weekend prochain. STOP.

L’Irrationnelle vous dit à très bientôt…

 Vous m’avez manqué. STOP.

** Celle qui venait de créer une page Facebook **

Non non, vous ne rêvez pas… voilà que ça me reprend !

On a tous différentes façons de boucler une année de plus pour en commencer une nouvelle. Je me suis d’abord essayée à ces trop traditionnelles et stupides résolutions que l’ont fini par abandonner avant même de les avoir commencées, et me suis donc par la suite abstenue avec pour seul leitmotiv de boucler une année : sans regrets !

Mais pour certains, vous commencez à connaître mon côté « nouvelles lubies et obsessions » qui peuvent arriver et disparaître tous les quatre matins et en voici une nouvelle. Non, je n’ai pas reçu de pomme sur la tête, ni découvert la poussée d’Archimède, mais j’aurais pu moi aussi crier Eurêka dans mon bain – Excellent lieu de réflexion – !

Bref, vous l’aurez compris, ça sonne comme une résolution mais ça n’en est pas une. Il se trouve que parfois, une nouvelle année est propice à de nouvelles aventures alors voilà, nous sommes le 4 janvier 2015 désormais, j’ai pris un bain, et j’ai crée une page Facebook pour ce blog. – En plus de m’être abonnée au magazine Paulette et d’avoir commandé un joli sac de sport Cath Kidston pour me rendre régulièrement dans ma salle de sport… Et non ! Ceci n’est toujours pas une résolution. –

Voici ma théorie : L’Irrationnelle reprend du service mais avec vous, je l’espère, et cette page sera votre lieu à vous aussi ;  Disons que la maison s’agrandit. J’ai, comme toujours, beaucoup de nouvelles idées de rubriques et d’articles. C’est sur cette page que vous pourrez vous aussi me transmettre vos suggestions de chroniques si vous souhaitez que j’aborde un sujet en particulier. Exemple : une nouvelle lecture, un film, une recette, une ligne de vêtements, produits de beauté, une expo, un resto, un lieu… bref tout ce qui vous vient, et je serai votre homme – enfin presque ! -. Je ferai ainsi de mon mieux pour répondre à votre demande si celle-ci m’inspire et si elle suit la ligne éditoriale que je me suis fixée, parce que oui, l’air de rien il y en a toujours une. Nouveauté qui, si elle fonctionne pourrait devenir une rubrique à elle toute seule :  » Elle écrit à la demande « . C’est via cette page également que vous serez les premiers informés des articles qui viennent de paraître ou des nouvelles rubriques qui pourraient voir le jour ; une page qui ferait office de newsletter en somme.

Pour finir je vous souhaite une très bonne année 2015, pleine d’idées folles,de lubies, et de rêves à n’en plus finir comme disait Brel, et je vous invite à me suivre et à me retrouver juste ici :

https://www.facebook.com/lirrationnelle/timeline

Capture écran page facebook

Votre Irrationnelle.

Ces p’tits matins…

Vous les connaissez hein ? Sûr que oui…

Ces fameux matins où l’on se réveille bon pied bon œil, l’esprit vif, de bonne humeur, avec le chant des oiseaux, un rayon de soleil, une légère odeur de tartines grillées qui vient vous chatouiller les narines jusque sous votre couette. Ces p’tits matins qui ont l’air tout droit sorti d’une parfaite publicité (pour la Ricoré par exemple…-berk!-) ou d’un film de bonne famille parfaite ! Le genre de matins où vous souriez à peine réveillée, prête à affronter la merveilleuse journée qui s’offre à vous, parce que, oui elle sera forcément merveilleuse ! Pas de temps à perdre, vous sautez dans la douche, savez quoi mettre pour être la plus jolie au bureau aujourd’hui -surtout pour sexy doudou !-, prenez un petit déjeuner parfaitement équilibré, déjà prêt sur la table (préparé bien entendu par l’homme invisible de la fameuse publicité !)… Et hop décollage, pas en retard, souriante, jolie, bien lookée, bien maquillée, bien coiffée, et j’en passe !

Eh bien non ! CE matin n’était vraiment pas un matin de cet acabit…

On aimerait n’est-ce pas ? Que tout ressemble à la pub, être comme cette fille qui a le temps de faire 1000 choses dés le réveil. CE matin ressemblait plutôt à : Sauve qui peut ! Le genre de matin où le réveil ne sonne pas, parce que oui votre réveil c’est votre portable, et que cette nuit là, Monsieur s’est éteint : batterie à plat ! Ces fameux matins où vous vous réveillez en sursaut à l’heure à laquelle vous devriez déjà être partie. Ces fameux matins où 25 minutes plus tard vous êtes censée vous trouvez « BON PIED BON ŒIL » derrière votre bureau ! Pas de chant d’oiseaux, encore moins de soleil (« made in Normandie, lalala »..), eh bien sûr, le gars d’la pub n’est pas là pour vous préparer une belle table avec un petit-déjeuner de princesse ! Ces p’tits matins, où vous sautez l’étape de la douche, buvez un thé debout en quatrième vitesse, tout en cherchant quoi mettre parce que, bien sûr, ce que vous aviez prévu n’est pas repassé !!! Et hop… décollage. Avec la tenue de la veille (tanpis pour la tâche sur le jean), la marque de l’oreiller sur la joue, en criant à qui veut bien l’entendre « en retard, en retard » dans votre meilleur rôle : le lapin d’Alice ! C’est ainsi qu’intervient l’étape la plus cruciale de la journée, et aussi votre deuxième meilleur rôle : tel Tom Cruise dans Mission Impossible, arriver au bureau en toute discrétion. En partie grâce à un ami qui,vous connaissant trop bien, prend le temps de vous écrire un  » fais gaffe si tu viens d’arriver, les grands schtroumpfs sont à la cafèt « . S’ensuit un parcours du combattant, labyrinthique, pour éviter toute personne susceptible de vous faire remarquer votre léger retard; tout ça sur un fond sonore bien trop connu (tintin-tintin tin tin tintin tin…). Là, enfin, triomphante, vous franchissez la porte de votre bureau ! Tout aurait pu être parfait si, à ce moment précis votre chef ne s’était pas trouvée dans votre bureau pour tout faire échouer en une petite seconde spatio-temporelle… Poisse de Bridget Jones, quand tu nous tiens !

Sur ce, bonne journée !

ces p'tits matins