** Toc Toc Toc si tu es là… Entre donc ! **

L’Irrationnelle, victime du temps qui file, a bien envie de revenir parmi vous, STOP.

L’Irrationnelle, comme a son habitude regorge d’idées, et a plein de choses à vous raconter. STOP.

L’Irrationnelle revient très bientôt avec LA recette anti coup de blues. STOP.

L’Irrationnelle vous parlera de son statut de secrétaire territoriale de l’Association Vaincre La Mucoviscidose. STOP.

L’Irrationnelle vous parlera lecture. STOP. L’Irrationnelle vous parlera de Kerouac, de la Beat Generation, de Sur la route et de la route 66. STOP.

L’Irrationnelle revient d’un grand voyage dans l’Ouest Américain. STOP. L’Irrationnelle revient avec de jolies photos à vous faire partager. STOP. L’Irrationnelle voudrait vous emmener dans son Road Trip. STOP.

L’Irrationnelle se confectionnera un carnet de voyage et vous fera découvrir Las Vegas, Grand Canyon, Joshua Tree, Los Angeles. STOP.

L’Irrationnelle prépare un repas américain pour le weekend prochain. STOP.

L’Irrationnelle vous dit à très bientôt…

 Vous m’avez manqué. STOP.

** Celle qui venait de créer une page Facebook **

Non non, vous ne rêvez pas… voilà que ça me reprend !

On a tous différentes façons de boucler une année de plus pour en commencer une nouvelle. Je me suis d’abord essayée à ces trop traditionnelles et stupides résolutions que l’ont fini par abandonner avant même de les avoir commencées, et me suis donc par la suite abstenue avec pour seul leitmotiv de boucler une année : sans regrets !

Mais pour certains, vous commencez à connaître mon côté « nouvelles lubies et obsessions » qui peuvent arriver et disparaître tous les quatre matins et en voici une nouvelle. Non, je n’ai pas reçu de pomme sur la tête, ni découvert la poussée d’Archimède, mais j’aurais pu moi aussi crier Eurêka dans mon bain – Excellent lieu de réflexion – !

Bref, vous l’aurez compris, ça sonne comme une résolution mais ça n’en est pas une. Il se trouve que parfois, une nouvelle année est propice à de nouvelles aventures alors voilà, nous sommes le 4 janvier 2015 désormais, j’ai pris un bain, et j’ai crée une page Facebook pour ce blog. – En plus de m’être abonnée au magazine Paulette et d’avoir commandé un joli sac de sport Cath Kidston pour me rendre régulièrement dans ma salle de sport… Et non ! Ceci n’est toujours pas une résolution. –

Voici ma théorie : L’Irrationnelle reprend du service mais avec vous, je l’espère, et cette page sera votre lieu à vous aussi ;  Disons que la maison s’agrandit. J’ai, comme toujours, beaucoup de nouvelles idées de rubriques et d’articles. C’est sur cette page que vous pourrez vous aussi me transmettre vos suggestions de chroniques si vous souhaitez que j’aborde un sujet en particulier. Exemple : une nouvelle lecture, un film, une recette, une ligne de vêtements, produits de beauté, une expo, un resto, un lieu… bref tout ce qui vous vient, et je serai votre homme – enfin presque ! -. Je ferai ainsi de mon mieux pour répondre à votre demande si celle-ci m’inspire et si elle suit la ligne éditoriale que je me suis fixée, parce que oui, l’air de rien il y en a toujours une. Nouveauté qui, si elle fonctionne pourrait devenir une rubrique à elle toute seule :  » Elle écrit à la demande « . C’est via cette page également que vous serez les premiers informés des articles qui viennent de paraître ou des nouvelles rubriques qui pourraient voir le jour ; une page qui ferait office de newsletter en somme.

Pour finir je vous souhaite une très bonne année 2015, pleine d’idées folles,de lubies, et de rêves à n’en plus finir comme disait Brel, et je vous invite à me suivre et à me retrouver juste ici :

https://www.facebook.com/lirrationnelle/timeline

Capture écran page facebook

Votre Irrationnelle.

** Rodrigo y Gabriela : entrés dans la légende !!! **

Et entrés définitivement dans mon monde depuis le 24 mai 2014, 00h00 !

… Parce que je me dois d’en parler, parce que j’ai besoin de vous raconter, parce que depuis je ne pense qu’à ça, parce que je n’peux vous laisser passer ici sans vous les faire découvrir, parce que je n’ai pas fait de telle découverte depuis, depuis… non, je n’ai JAMAIS fait une telle découverte !

Et pourtant, j’ai hésité à en parler. Sûr que vous l’avez déjà connu cette sensation : une découverte, un coup de foudre, une passion, une claque, quelque chose qui vous tombe dessus subitement; l’envie de garder tout ça pour vous et pour très longtemps, comme un secret bien protégé. Et en même temps, l’envie de partager, de faire découvrir cette expérience unique, tout en sachant que de toute façon ça ne sera pas à la hauteur de ce que vous avez vécu… pour la simple et bonne raison que, finalement, ça ne se raconte pas, ça se vit !

RodyGab

Deux génies de la gratte : Rodrigo y Gabriela ! Deux virtuoses de la guitare sèche, aussi beaux que talentueux ! Pas de paroles, pas de textes, rien que de la musique dans son état le plus pur, avec toute la passion, et la folie que ces deux musiciens engendrent ! Une sobriété absolue, nul besoin de décors, ou autres fioritures, mettez-leur simplement une guitare entre les mains et ils vous enflamment la planète !

Pour tout vous avouer, je les ai découvert il y a quelques mois grâce à quelqu’un en particulier qui m’a fait écouter une de leur reprise  » Stairway to heaven « . Parce que oui, ils ont aussi fait quelques reprises de grands morceaux (Take Five, Libertango, Creep des Radiohead, Metallica, Pink Floyd, U2,…) leur permettant d’être plus connu du grand public. Plus tard, ils ont ensuite recroisés ma route à travers un « zappage » nocturne télévisuel… et là je suis restée scotchée devant cet OVNI musical, avec l’envie irrépressible de les rencontrer, de les découvrir sur scène, d’en savoir plus sur ces deux extra-terrestres venus du Mexique.

Et puis, mon anniversaire est arrivé… 🙂 Deux billets pour un festival nommé les 3 éléphants, des heures d’attente pour enfin voir et entendre les tant attendus et surtout occuper le 3ème rang (non sans peine) !!! La suite, vous la connaissez…

Les p’tits aprioris : –  Je me suis dis (comme vous, j’en suis sûr !) qu’un concert pour n’écouter que de la musique et surtout que de la guitare pourrait devenir lassant… sachez-le, il n’en est rien ! Ces deux géants vous embarquent dés la toute première note, ils vous prennent avec eux, vous emmènent dans leur univers et ne vous lâchent plus jusqu’à la toute dernière note – parce que malheureusement il y en a une -. J’ai lu dans une interview qu’ils travaillaient de manière obsessionnel pendant plusieurs heures d’affilée, sans pauses ni discussions… Côté obsessionnel qui se retrouve dans le public, puisqu’on en veut toujours, toujours plus !

                           – Je m’attendais à un public particulièrement ciblé, presque « élitiste » si on peut dire… j’ai pensé que c’était un genre peut-être peu accessible à tous les publics, un peu comme le jazz. Encore une fois, QUE NENNI !!! J’ai été frappé par ce public très hétéroclite, venant de tous horizons et surtout toutes les tranches d’âge étaient représentées. Avec leur musique d’une très grande diversité, ils ont su toucher et conquérir un large public. Tous les genres musicaux se retrouvent; les créations musicales de Rod y Gab sont particulièrement imprégnées d’influences hispaniques, avec un  » melting pot  » de rumba, de jazz, de rock, de flamenco, de cubana, de heavy… de quoi régaler tout le monde, et expliquer l’hétérogénéité du public. Un public avec beaucoup de jeunes, ce à quoi je ne m’attendais pas du tout non plus, et… waow quelle ambiance !!! Quelle osmose entre les musiciens et le public !

Définitivement, ces deux-là savent mettre le feu comme personne, et leur guitare semblent n’être qu’un prolongement d’eux-mêmes. Ils jonglent parfaitement entre des morceaux assez rock qui déchaînent les foules, et des morceaux beaucoup plus doux, d’une grande musicalité… Croyez-moi, c’est à se damner !

Bref, je suis intarissable sur le sujet mais… sûr que je les suivrai encore longtemps, et sûr qu’on se reverra !

Alors ne me demandez plus si c’était bien, parce que non, ça n’était pas juste génial.

Je vous laisse avec un de leur hit que j’écoute en boucle depuis quelques jours : « Tamacun« .

L’Irrationnelle.